mardi 5 avril 2016

Est-ce dénigrer que s’interroger sur la responsabilité d’une marque ?

En 2009, j’avais publié un commentaire sur un site testant de manière enthousiaste un casque main libre spécial motard. J’y pointais mon incompréhension à voir ce sujet traité de manière aussi légère, sans prendre en compte l’aspect sécurité routière, alors que les motards sont les premiers à pester contre l’utilisation du portable au volant.

PNG - 211.6 ko

J’ai repris ce commentaire dans son intégralité, dans un billet de blog que j’ai agrémenté de quelques phrases de contextualisation.

A la fin de l’année 2015, six ans plus tard donc, j’ai reçu un courrier LRAR d’un représentant de CarBoat médias (Caradisiac ©®™, La Centrale©®™, Groupe Axel Springer) me menaçant de procès si je ne retirais pas l’intégralité de ce billet de blog.

La publication du billet datant de plus de 6 ans, je ne pouvais être attaqué au nom de la loi sur la presse ; c’est donc sous l’angle du “dénigrement” qu’ils ont donc basé leur demande de censure.

J’ai proposé un arrangement, argumenté

PNG - 252.4 ko
PNG - 231.5 ko

Mais cet arrangement a été refusé, au motif que le mot "irresponsabilité" (présent dans le seul titre du billet) constituerait un dénigrement

PNG - 802 ko

Comme je leur ai écrit dans ma réponse finale,

Contestant le “dénigrement”, je maintiens que l’expression visée (“L’irresponsabilité de Caradisiac ®™©”) correspond exactement à la volonté de votre cliente de “respecte[r] le fait que les internautes prennent position et commentent ou critiquent ses publications”. Il ne s’agit en aucun cas , ni aujourd’hui ni au moment de la publication de ce billet, d’une attaque contre la réputation de votre cliente, ni de volonté de la rabaisser ou la discréditer (…)

Je considère que votre cliente n’a pas à me dicter les mots qui trouvent grâce à ses yeux pour vider mon billet de son contenu et le façonner à sa guise.

Dans ces conditions, considérant d’une part la pression constante que vous faite peser sur moi depuis des semaines, en dépit des efforts significatifs que j’étais prêt à concéder pour mettre fin à vos menaces, et d’autre part la contradiction que vous entretenez entre le prétendu respect de ma liberté d’expression et la volonté de votre cliente de m’imposer ses mots, je vous signale mon intention de retirer dans l’intégralité le contenu de cette page.

Mais la question demeure, et c’est à nous tous de faire avancer le débat : peut-on considérer qu’une marque manque à ses responsabilités sans être accusé de dénigrement ?

Et aussi, tous les arguments et les démarches sont-ils bons pour effacer d’internet toute critique jugée trop négative ?


Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0